Angelis suis mandavit de te (Ps. 90 v. 11 – 13)

Anónimo : Antiphonarumofficii, p. 145. St Gallen (ca. 900 – 1000)

Angelis suis mandavit de te,
ut custodiam te in omnibus viis tuis,
in manibus portabunt te,
ne umquam offendas ad lapidem pedem tuum.
V.
Super aspidem et basiliscum ambulabis,
et conculcabis leonem et draconem.
(Vulgate latine St. Jerôme)

Car il ordonnera à ses anges
de te garder dans toutes tes voies.
Ils te porteront sur leurs mains,
de peur que ton pied ne heurte contre la pierre.
Tu marcheras sur le lion et sur l’aspic,
tu fouleras le lionceau et le dragon.
(Trad. Augustin Crampon)

Moraharpa (modèle S. XIV) construite par Jean-Claude Condi.
Cette vidéo à été enregistrée à l’église de La Asunción, Robledo de Chavela (Madrid)

Hildegard von Bingen (1098 – 1179) Caritas habundat in omnia

Caritas habundat in omnia
de imis excellentissima super sidera
atque amantissima in omnia
quia summo Regi osculum pacis dedit.
L’ amour innonde toutes choses
du fond de l’abîme aux plus hautes sphères
et s’étend partout dans le monde
parce qu’il a donné au Roi suprême
un baiser d’amour.

Moraharpa (modèle S. XIV) construite par Jean-Claude Condi.
Cette vidéo à été enregistrée à l’Ermite des Templiers, Torre de Juan Abad (Ciudad Real).

Propiñán De Melyor (Anónimo) Cancionero de La Colombina (S. XV)

L’arrangement pour moraharpa seule à été réalisé par Marisa Martínez Esparza.
La moraharpa (modèle S. XIV) à été construite par Jean – Claude Condi à Mirecourt.

Cette vidéo à été enregistrée à l’église de La Asunción, Robledo de Chavela (Madrid)

Ad Caeli Et Sublimia (Codex de Madrid, S. XIII)

Ad caeli et sublimia Ad caeli sublimia
et promissa gaudia
a mundi principio
et gentis exordio
hic patris potentia,
nati sapiencia,
spiritus benignitas
regnat et humanitas
hic luctus repellitur
hic risus accesitur,
hic plena laetitia
est Dei praesentia,
hic secundum merita
Christus solvet debita,
ambulans in semita
olim lege perdita.
Et regnabit.

Aux côtés des très hauts lieux du ciel,
et des joies promises,
depuis le début du monde,
et le commencement des gens,
c’est là que régnent la puissance du Père,
la sagesse du Fils, la bénignité
et l’humanité de l’Esprit.
C’est là que le deuil est expulsé
et le rire est convoqué,
c’est là que la plénitude de la joie
est dans la présence de Dieu.
C’est là que selon nos mérites,
le Christ nous accorde ce qui est dû
en marchant dans le chemin qui était perdu par la loi.
Et Il régnéra.

Moraharpa (modèle S. XIV) construite par Jean-Claude Condi.
Cette vidéo à été enregistrée à l’église de La Asunción, Robledo de Chavela (Madrid)

Ma vïele (Les miracles de Nostre Dame, Livre II, Gautier de Coinci (1177 – 1236)

Ma vïele Vïeler vieut un biau son
de la bele
qui seur toutes a biau non,
en cui Diex devenir hom
vout jadis,
dont chantent en paradis
angle et arcangle a haut ton.
Qui de s’ame
vieut oster le fiel amer
nostre Dame
doit jour et nuit reclamer.
Fole amor, por li amer,
jetons puer.
Qui ne l’aimme de douz cuer
bien se puet chetif reclamer.

Vièle à archet (modèle S. XIV) construite  par le luthier espagnol César de la Vera à Cuenca en 1976. C’est une réproduction de celle qui est peinte à la Chapelle des Espagnols (Santa María la Novella, Florence)
Cette vidéo à été enregistrée à l’Ermite des Templiers, Torre de Juan Abad (Ciudad Real)

Ricercar primo en Sol menor (de Ricercari, canone e sonate) Domenico Gabrielli (1651 – 1690)

Ricercar primo en Sol menor (de Ricercari, canone e sonate) Domenico Gabrielli (1651 – 1690)
Vièle à archet (modèle S. XIV) construite  par le luthier espagnol César de la Vera à Cuenca en 1976. C’est une réproduction de celle qui est peinte à la Chapelle des Espagnols (Santa María la Novella, Florence)

Cette vidéo à été enregistrée à l’église de La Asunción, Robledo de Chavela (Madrid)

Esurientes (Cantique de María. S. Lucas 1 v. 53)

Orlando di Lasso (ca. 1532 – 1594) (Novae aliquot et ante hac non ita usitata e cantiones suavissimae, 2vv, Munich 1577)

Esurientes implevit bonis.
Et divites, dimisit inanes.

Il a comblé de biens les affamés,
et les riches, il les a renvoyés les mains vides.
(Trad. Augustin Crampon)

Vièle à archet (modèle S. XIV) construite  par le luthier espagnol César de la Vera à Cuenca en 1976. C’est une réproduction de celle qui est peinte à la Chapelle des Espagnols (Santa María la Novella, Florence)

Cette vidéo à été enregistrée à l’église de La Asunción, Robledo de Chavela (Madrid)

Joseph Haydn (1732 – 1809)

Symphonie Concertante pour  hautbois, basson,  violon, violoncelle, et orchestre en Si Bémol Majeur HOB I/105 (1792)

I Allegro
II Andante
III Allegro con spirito

Interprètes:
Marisa Martínez Esparza, violín
Susana Stefanovic, violonchelo
Antonio Faus, oboe
Dominique Deguines, fagot

Orchestre de la Radio Télévision Espagnole 
Dir. Sergiu Comissiona

DÚO ESPARZA-HUEDO

Marisa Martínez Esparza, Violín
Jesús Sáiz Huedo, Guitarra

Pierre – Jean Porro (1750 – 1831)

6 sonates pour violon et guitarre op 11

Heinrich Ignaz Franz Biber (1644 – 1704)

Pasacalle en Sol menor “El ángel de la guarda” (Sonatas del Rosario, ca. 1674)

Marisa Martínez Esparza, Violín

Francisco de Peñalosa (ca. 1740 – 1528)

El triste que nunca os vió (Cancionero de Palacio)

Interprètes:
Grupo Dulcis Memoria.
Marisa Martínez Esparza, vièle à archet et voix
Grupo Dulcis Memoria

Enregistrement en direct, Musée de l’Histoire de Madrid, Juin 2017.

Francisco de la Torre (ca. 1460 – 1504)

Danza alta (Cancionero de Palacio)

Interprètes:
Marisa Martínez Esparza, vièle à archet
Grupo Dulcis Memoria